Les recettes et astuces culinaires de Christelle

  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008
4 décembre 2008

Un parmentier de canard bien savoureux

Publié par Christelle dans Recettes

Ce plat a l’avantage d’être familial, convivial, très nutritif (prévoyer une salade en accompagnement) et il peut se préparer à l’avance.

 

Ingrédients pour 4 personnes :

- 4 cuisses de canard confites

- 1,5 kg de pommes de terre spéciales purée

- 30 cl de crème fraîche liquide

- 1 oignon

- 1 gousse d’ail

- sel, poivre

- 1 sachet de gruyère râpé ou de parmesan râpé ou chapelure (ou biscottes finement écrasées si vous n’avez pas de chapelure)

 

Préparation de la purée de pommes de terre maison :

- remplissez une cocotte avec de l’eau légèrement salée

- pelez puis lavez les pommes de terre à l’eau froide

- mettez-les dans la cocotte lorsque l’eau est frémissante

- une fois les pommes de terre fondantes à coeur (à vérifier en piquant une pomme de terre avec une fourchette), égouttez-les et mettez-les dans un grand récipient

- écrasez ensuite les pommes de terre avec une fourchette en rajoutant la crème fraîche liquide. Attention à ne pas trop les écraser car bien des convives aiment déguster de véritables morceaux de pommes de terre.

- salez et poivrez à votre convenance et réservez cette préparation n°1.

 

Préparation des cuisses de canard confites :

- sortez les cuisses de leur emballage et retirez un maximum de graisse

- faites cuire vos cuisses dans une poële pendant dix minutes (pas besoin de matière grasse : la graisse contenue dans la peau des cuisses suffit amplement !!!) en les retournant régulièrement
- déposez-les ensuite sur une planche à découper. Retirez la peau avec vos doigts et découpez la chair en petits morceaux. Normalement, les lambeaux se détachent très facilement. Attention, cette étape est très « grasse » alors n’oubliez pas de mettre un tablier !!!

- rajoutez à la viande de canard une gousse d’ail et un oignon finement hâchés que vous aurez au préalable fait rissoler quelques minutes dans la poële.

- votre préparation n° 2 est prête.

 

Dressage dans le plat à gratin :

- mettez la préparation n°2 au fond du plat à gratin (la viande de canard)

- étalez au-dessus la purée maison (préparation n°1).

- rajoutez au choix : du gruyère râpé, du parmesan râpé ou bien de la chapelure.

Parmentier de canard confit

Cuisson :

- environ 20 minutes au four traditionnel à 180-200°

- + 5-7 minutes de grill pour ceux qui le souhaitent

 

Ce plat se réchauffe très facilement et ne perd pas pour autant sa saveur alors n’hésitez pas à le préparer à l’avance car vous aurez pas mal de nettoyage dans la cuisine ensuite!

4 décembre 2008

Turner, Donna et Oliver – KOSIOL

Publié par Christelle dans Objets design, marrants, innovants

Turner est une spatule très ludique qui se précipitera à la rescousse des oeufs au plat, des steacks, des pommes de terre sautées…

Donna est une écumoire très malicieuse.

Oliver est une cuillère qui remue gaiement purée, légumes ou crèmes.

Un aperçu de Turner, Donna et Oliver

Suspendus à leur accroche murale en forme de petite langue rouge (à ventouser sur surface plane), ces ustensiles sont toujours rieurs et installent la bonne humeur dans votre cuisine !

Autour de 11 euros l’unité, ces trois ustensiles sont déclinés en blanc, noir, vert et orange. Vous pouvez notamment les acheter sur le site « made in design ». J’ai les trois à la maison et je ne le regrette pas car ça change de l’inox tristounet et du bois !
 

4 décembre 2008

Chine: l’UE interdit les importations de produits au soja pour enfants

Publié par Christelle dans Actus autour de la gastronomie

L’UE a décidé hier d’interdire toutes les importations chinoises de produits contenant du soja destinés aux enfants, après que des taux élevés de mélamine ont été relevés sur certains produits.Les pays européens vont aussi devoir tester toute la nourriture humaine et animale contenant du soja avant d’en autoriser l’importation, a précisé la Commission européenne dans un communiqué. Y compris la populaire sauce de soja, qui a représenté à elle seule en 2007 le quart des importations européennes de produits chinois au soja, avec quelque 17.500 tonnes.

Une fois ces tests réalisés, seuls les produits contenant moins de 2,5 mg de mélamine par kilo seront autorisés.

Relevant que des niveaux élevés de mélamine ont également été décelés dans le bicarbonate d’ammonium (appelé plus communément levure) importé de Chine, Bruxelles annonce aussi que toutes les livraisons de ce produit devront également être testés avant d’entrer sur le marché européen.

Les experts des pays de l’UE, chargés de statuer sur la sécurité alimentaire et la santé animale, ont voté mercredi en faveur de toutes ces mesures de précaution, qui entreront en vigueur d’ici la fin de la semaine une fois formalisées.

Près de 300 tonnes de soja importé de Chine et destiné à nourrir de la volaille « bio » dans l’ouest de la France avaient déjà été retirées du marché la semaine dernière, après la découverte d’un taux de mélamine 50 fois supérieur à la norme autorisée.

En 2007, l’UE a importé de Chine environ 68.000 tonnes de divers sojas ou de produits à base de soja, pour une valeur de 34 millions d’euros.

Fin septembre, l’UE avait déjà banni les produits chinois contenant des produits laitiers destinés aux enfants, en réaction au scandale du lait contaminé lui aussi à la mélamine.

Tous les produits ayant dans leur composition du lait ou des produits laitiers venant de Chine sont depuis lors testés avant leur commercialisation dans l’UE.

Quelque 294.000 enfants au total ont été affectés en Chine après l’ingestion de produits laitiers frelatés, a indiqué mardi le ministère chinois de la Santé.

La mélamine est un produit chimique utilisé dans la fabrication de colles et de plastique. Elle provoque des calculs rénaux, voire le blocage des fonctions rénales quand elle s’amalgame dans l’organisme en cristaux après avoir été en contact avec d’autres composants chimiques.

Source : AFP

1 décembre 2008

Restaurant « Les Magnolias » au Perreux-sur-Marne (94)

Publié par Christelle dans Critiques de restaurants

On attendait bien des surprises (agréables) avec ce restaurant noté 17/20 au Gault et Millau. Hélas, si la nourriture fut dans l’ensemble de bonne qualité, nous sommes restés sur notre faim et le service, qui fut déplorable, à gâché le repas. Bref un 17 bien immérité…

Deux menus sont proposés : un à 58 euros (amuse-bouche, entrée, plat, dessert, mignardises) et un dit de dégustation, à 90 euros environ. Nous avons opté pour le moins onéreux. Voici point par point mes critiques :

- Apéritif : mon mari a pris l’apéritif maison (champagne + liqueur de mirabelle). Au final, on lui amène un verre à moitié rempli (facturé 12,50 euros), avec un champagne très moyen mêlé à quelques gouttes de mirabelles donc guère fameux. De mon côté j’ai pris leur cocktail de jus de fruits, peu onéreux certes (autour de 5 euros) mais d’une simplicité affligeante (jus d’orange et trait de grenadine en somme), le tout accompagné d’une minuscule cuillère de brandade de morue et d’un petit verre rempli d’un potage tiède.

- Prise de la commande : au bout de 15minutes d’attente on daigne prendre notre commande. Tout se passe bien jusqu’à ce que le sommelier arrive et là mon mari lui annonce que nous ne prendrons pas de vin (étant enceinte et mon mari ayant déjà bu un verre d’alcool cela peut se comprendre…) mais que nous souhaitons une eau pétillante. Quelques secondes plus tard, sans exagérer, un serveur déboule à notre table avec une bouteille de Badoit rouge débouchée à la main et nous en sert sans même nous demander si on désire cela… Je lui demande poliment s’il est normal de nous servir cette eau pétillante sans même nous demander au préalable la marque que l’on souhaite (je déteste les eaux trop pétillantes !!!) et il nous répond qu’il n’a que de la Badoit… Quel culot, alors qu’à la table d’à côté le serveur leur a proposé de la Badoit mais aussi de l’eau de Perrier, de la Chateldon etc. Bref ça commence mal…

- Entrée : j’ai choisi la poitrine de veau et mon mari le foie gras. Rien de très original de son côté et du mien c’était plutôt réussi, la texture était fondante et agréable. Seul bémol, on nous a servi un verre marrant rempli de potage poireaux/ pommes de terre en accompagnement (enfin juste mon mari car moi contrairement à ma voisine de table qui avait commandé la même chose je n’ai pas eu ce fameux potage mais un petit gobelet de potage à la ciboulette…). Et on s’est aperçus que quasiment tout le restaurant avait eu ce fameux verre de potage alors qu’a priori tout le monde n’avait pas commandé la même entrée…

- Le Pain : une mini baguette très grillée et avec peu de mie. Aucun choix de pain. On a eu le droit qu’à une mini baguette par personne pendant tout le repas. Si vous en voulez davantage, il faut demander (ce qui ne se fait pas) !!!

- Plat de résistance : nous avons pris l’agneau. Un petit morceau d’agneau cuit comme il faut mais pas très tendre, baignant dans une sauce verte très réussie. En accompagnement, une petite casserole en cuivre remplie d’une sorte de purée de pommes de terre mêlée de fromage (un peu comme de l’aligot) avec un verre de liquide chaud aromatisé à la menthe (ça n’allait pas du tout avec le plat). Et là encore on s’aperçoit en regardant les tables alentour que tout le monde a cette purée. La plupart ont eu la chance d’avoir un petit macaron à la moutarde en plus (ceux qui ont commandé du vin sans doute…).

- Fromage : en supplément : 12 euros par personne. On s’est abstenu car l’ambiance n’y était déjà plus (je signale au passage que les serveurs ne sourient pas, récitent les intitulés de plats rapidement, d’une voix monocorde et sans aucun enthousiasme…).

- Dessert : j’ai pris le 4-21 au caramel beurre salé : il s’agit de trois dés (reproduits fidèlement) fourrés au caramel beurre salé, accompagnés d’une crème anglaise et d’un ersatz de pastis sans alcool. La présentation était superbe. Mon mari a opté pour un dessert au chocolat blanc et noir avec des fruits de la passion, beaucoup plus classique mais néanmoins très bon.

- Mignardises : deux mini canelés, deux sortes de mini muffins, quatre truffettes au chocolat. Là encore nous n’étions pas dans les petits papiers des serveurs/restaurateurs car nous n’avons pas eu droit aux barbes à papa mentholées qui ont pourtant été servies aux deux tables autour de nous qui avaient pris le même menu…

Conclusion : Un restaurant qui pour nous ne dépasse pas la note de 14/20. La mesquinerie dont ils ont fait preuve nous a vraiment choqués. Les plats sont bien mais rien d’exceptionnel. Par rapport à leur site Internet, les intitulés sont différents. Les quantités sont minimes. Les accompagnements semblent toujours identiques, que vous preniez du poisson, de l’agneau ou de la poularde… Il y a trop de potages… Quelques efforts pour le dessert.

1 décembre 2008

Bonjour tout le monde !

Publié par Christelle dans Présentation du blog

Bienvenue à tous sur mon blog ! Et oui, un blog culinaire de plus allez-vous penser… Et bien j’espère que ma petite touche personnelle saura vous séduire !

Alors d’abord qui suis-je ? J’habite en région parisienne, je suis âgée de 24 ans, du signe du Poisson (il paraît que nous sommes de grands créatifs !), mariée depuis peu, future maman (c’est pour juin), et passionnée, entre autres choses, par la gastronomie française. Autre précision : je travaille à plein temps et cela ne m’empêche pas pour autant de me mettre devant les fourneaux dès que j’en ai la possibilité !

A travers ce blog plusieurs objectifs (qui vont se matérialiser à travers autant de rubriques) :

- vous faire partager des recettes qui seront la plupart du temps assez simples, efficaces (= qui font un certain effet) et peu « chronovores » ;

- vous faire découvrir des ustensiles culinaires ou objets d’art de la table marrants, design, et/ou innovants ;

- vous donner quelques astuces culinaires (des « coups de main » ou encore des explications de notions techniques) ainsi que des conseils autour de l’art de la table (décoration, mise en place…) ;

– vous faire part de quelques actualités et informations autour des aliments (les apports en vitamines et minéraux, les derniers scandales alimentaires etc.) ;

- vous transmettre de bonnes expériences oenologiques ainsi que des conseils sur les accords mets et vins ;

- enfin, clairsemer ici et là quelques critiques de restaurants (principalement en Ile-de-France et en Bourgogne, les deux régions que je connais le mieux), mais aussi quelques bonnes adresses dans le reste de l’Hexagone.

Je vous souhaite une bonne lecture !

potager la mayanne |
sucrésalé de sasa |
Recettes simples et savoure... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ptit cake en apparté
| lacuisinedesolange
| pizzadumonde